ECN Pilly ou Pilly, le dilemme résolu

Il y a des questions qu’on finit tous par se poser un jour ou l’autre. D’où viennent les bébés, le premier œuf ou le vomi… Un randonneur finit toujours par se demander s’il vaut mieux remettre ses chaussettes noires et puantes de saleté ou avoir froid au pied…

Et un étudiant en médecine s’il faut OUI ou NON travailler sur le Pilly, le vrai l’énorme, le redoutable, celui qui est plus gros que le collège de pédiatrie et qui de toute façon ne rentre pas dans son sac.

Ma réponse sera simple : OUI il faut travailler dessus MAIS pas comme sur un collège. Hors de question de le lire de bout en bout et d’essayer de l’apprendre par cœur. C’est impossible et inutile.

L’ECN Pilly est suffisant pour préparer le concours et les examens, toutes les connaissances pour répondre aux cas cliniques sont dedans. Mais le gros Pilly est très utile pour mieux comprendre la bactériologie et les maladies dont on rencontre de temps en temps les noms barbares (brucellose, bartonellose…) Il permet de mieux s’approprier les items d’infectiologie : bien comprendre la bactériologie c’est apprendre plus facilement et gagner des points sur des questions «fondamentales» mais sélective de bactériologie.

Bon courage pour frayer votre sentier dans les maladies infectieuses…

(Bientôt un post sur les chapitres à faire dedans et des fiches le résumant…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s