Insuffisance respiratoire aigue aux urgences et ventilation non invasive

Les cas d’insuffisance respiratoire aigues vont se succéder dans les services des urgences dans les semaines qui suivent. Les chefs de service de réanimation veulent insister sur l’importance du choix de ventilation du malade.

La ventilation non invasive (VNI / Optiflow / ventilation en oxygène à haut débit) N’EST PAS RECOMMANDÉ en cas de pneumonie virale si elle n’est pas associé à une décompensation de maladie respiratoire ou cardiaque sous jacente. Il y a un risque d’aggravation clinique et d’aérosolisation des particules virales dans la chambre du patient.

Les seules indications consensuelles de la ventilation non invasive sont la décompensation de BPCO et l’œdème pulmonaire aiguë cardiogénique.

Devant un patient atteint d’une forme grave de coronavirus avec surinfection pulmonaire, il est important de ne pas prolonger l’oxygénothérapie aux lunettes (maximum 6L) si celle-ci n’est pas efficace. Un transfert précoce en soins intensifs/réanimation est nécessaire ainsi qu’un contrôle des voies aériennes supérieures par intubation oro-trachéale en système clos. 

Un rappel de la procédure d’intubation des patients atteints a été publié par le société française de réanimation :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s