Le 15 ne répond plus…

7H50 Hôpital necker – Salle de régulation du SAMU

D’habitude, lorsque l’on prend son poste à la salle de régulation du SAMU, l’ambiance est calme. On voit le médecin de jour prendre son café au côté du médecin régulateur de nuit qui lui fait quelques transmissions en discutant de l’actualité.

Ce matin, la tension est palpable. La salle de crise est ouverte, une dizaine de régulateurs médicaux sont actifs et dans un coin de la pièce un étudiant de 5ème année raccroche son téléphone les yeux cernés. Un coup d’oeil d’un habitué sur le tableau de suivi des appels suffit pour saisir l’origine de cette ambiance angoissante.

Capture d’écran 2020-03-09 à 08.48.18

Le tableau affiche 7 minutes et cinq secondes d’attente avant qu’un assistant de régulation médicale puisse répondre (la première ligne en France des urgences vitales). Il y a 29 appels en attente.

En temps normal le pic d’appel démarre à 8H00, le compteur monte à 10 voire 15 personnes en attente les jours durs mais le temps de réponse dépasse rarement les 2 minutes. D’ailleurs l’objectif des services du SAMU est de décrocher en moins de 60 secondes voire moins de 20 secondes. (suivi de ces objectifs affichés à droite de l’écran)

Il se passe quelque chose et les mesures prises pour endiguer la crise sont insuffisantes. Nous sommes au début de l’épidémie, nos services d’urgence sont déjà au maximum de leur capacité et malgré tout ils sont dépassés. 

Même si l’on prend les scénarios les plus optimistes concernant l’épidémie de coronavirus : une épidémie qui ressemble à celle de la grippe avec un gros rhume et des patients fragiles à hospitaliser. Il est important de rappeler que la difficulté lorsque l’on gère une crise sanitaire n’est pas dans la plupart du temps de prendre en charge les patients victimes de la situation sanitaire exceptionnel mais de continuer à assurer l’ensemble des soins urgents pour le reste de la population. Le 15 prend en charge les urgences vitales et en particulier les arrêts cardiaques et accidents vasculaires cérébraux. Un tel temps d’attente est dangereux pour tout le monde. 

Les mesures que prend le gouvernement depuis une semaine sont insuffisantes. Il faut enrayer l’épidémie en confinant la population et débloquer des moyens exceptionnels dans les hôpitaux de toute la France pour faire face à cette crise sanitaire majeure qui ne fait que commencer.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s