Découvrez cette astuce pour ne plus vous sentir inefficace dans votre travail. Comment utiliser le biais mentale de la barre de progression ?

closeup photo of street go and stop signage displaying stop

Avez-vous déjà dû attendre un bus sans savoir à quelle heure il passerait exactement ? Vous êtes-vous déjà retrouvé sur une route à marcher sans savoir le temps qu’il vous sera nécessaire pour atteindre votre destination ? Le fait de ne pas sentir que l’on avance effectivement ou que l’on n’attend pas pour rien est une véritable torture psychologique.

Les concepteurs de logiciels pour ordinateurs le savent bien. Lorsqu’ils doivent faire attendre un utilisateur, ils affichent une barre de progression pour le rassurer. Le fait de voir que quelque chose se passe permet de l’apaiser : ça avance !

 

En effet, une barre de progression apaise et donne l’impression qu’il se passe quelque chose. On supporte beaucoup mieux d’attendre devant notre écran lorsque l’on voit une belle barre de progression qui se remplit petit à petit.

 

Une chose intéressante à remarquer est que la plupart du temps elle ne reflète pas vraiment le temps qu’il reste à attendre mais elle est paramétrée pour avancer à une vitesse donnée !

Très lente au début, la barre de progression accélère à la fin du chargement. Cela donne la sensation que l’attente a été moins longue que prévu et rend l’utilisateur content et satisfait. On en a tous fait l’expérience : un téléchargement commence tout doucement et annonce un temps d’attente d’une heure puis, tout s’accélère, et le téléchargement se termine en quelques minutes. On se sent tout heureux comme si l’on n’avait pas patienté du tout. Bien plus que si l’on nous avait annoncé dès le début le temps d’attente réel de quelques minutes. C’est une sorte de biais psychologique.

Props GIF

Et ce biais peut vous servir pendant vos révisions !

 

Lorsque vous devez organiser une journée de révision, l’astuce est de commencer par des tâches longues et difficiles et de finir par des tâches courtes et faciles.

Par exemple, une bonne stratégie est de débuter sa plage horaire de travail par des items fastidieux et de finir par des items courts ou des séries de questions isolées. Ainsi, il faudra mieux commencer par apprendre les différents stades de la néphropathie diabétique ou réviser la stratégie diagnostique de la polyarthrite rhumatoïde. Puis, en récompense, terminer par une série de petites activités faciles qui prennent moins d’une demi-heure (questions isolées, dossiers progressifs…).

De la sorte, la première partie de l’après-midi vous donnera l’impression de ne pas beaucoup avancer dans votre programme mais comme la fin de journée sera facile et que vous accomplirez une multitude de petites tâches, vous éprouverez le soir une grande satisfaction. Le biais psychologique de la barre de progression vous donnera la sensation d’avoir été rapide et efficace. Donc le moral restera bon et vous permettra d’attaquer une nouvelle journée de révisions sereinement.

Finis la sensation d’être inefficace !

two man carrying backpacks during daytime

 

Courage et persévérance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s