Externat – Que faire quand on se retrouve dans le brouillard ?

Il arrive lors d’une marche en montagne qu’un ciel parfaitement bleu disparaisse en quelques minutes et laisse place à un épais brouillard. En effet, chaque vallée possède son propre microclimat. un itinéraire peut être à l’abri du vent et des orages à un certain moment et se retrouver couvert de nuages l’instant d’après. 

De même, le climat sur une randonnée vers son poste d’interne n’est pas toujours au beau fixe.fog

Il faut apprendre à marcher par n’importe quel temps. Il y a des jours où l’on avance bien, les cas cliniques semblent faciles, on comprend facilement son cours… Mais, voilà qu’au milieu d’une longue après-midi de révision, on a l’impression de se retrouver dans un épais brouillard. Plus de repère ! Le chemin vers le sommet qui paraissait si facile à suivre se dérobe. La température baisse. Les gouttes d’une pluie de larmes se mettent à ruisseler le long de nos jougs.

Ces moments de mauvais temps, on les vit tous pendant l’externat. L’important est de ne pas se laisser coincer par l’averse et apprendre à se répérer en cas de brouillard.

En montagne, les autres randonneurs laissent de petits tas de cailloux le long du chemin à suivre pour aider les randonneurs en cas de brouillard. Pour la préparation de l’internat, c’est plus compliqué. Il faut souvent avoir préparé soit même ses repères si l’on ne veut pas se perdre lorsque nos révisions se noient dans le brouillard. Voici nos conseils pour faire face au mauvais temps lors des révisions : Killing Eve Help GIF by BBC America

  1. Passer du temps pour préparer son planning de travail. Un planning de révision, c’est comme un itinéraire de randonnée, cela se prépare. Lorsque l’on sait quels chapitres on doit réviser à tel ou tel moment, il est facile de conserver son cap même en cas de journées de travail peu efficace.
  2. Prendre conseil auprès de ses co-externes plus âgé et de ses internes. Souvent, la matière qui nous parait impossible, d’autres l’ont aussi révisé et en ont tiré de précieux conseils qu’ils peuvent transmettre.
  3. Avoir un abri. Quelqu’un à qui l’on peut tout dire, déverser son angoisse, se réfugier quand tout va mal. Une sorte de toit où s’abriter le temps que le mauvais temps se dissipe. Cela peut-être sa meilleure amie qui fait de supers cookie ou la cuisine de sa grand-mère avec son gâteau au chocolat.Peu importe, l’important est d’avoir un endroit et quelqu’un sur qui on peut compter pour sortir de son brouillard.

climber standing on rock near overlooking view of mountain at daytime

Courage et persévérance

N’hésitez jamais à nous contacter si vous avez besoin d’aide ou de conseils

Rando Médicale

GH

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s