Progresser après les concours blancs:

Une nouvelle étape est sur le pont d’être bouclée dans notre long périple.

Bientôt, le dernier des concours blancs sera bouclé.

Mais que retenir de ces épreuves ? Comment progresser et optimiser nos résultat pour le prochain, le Vrai….

Le temps:

Passer les épreuves en conditions réelles vous à montré une choses: il faut savoir gérer son temps.
Pensez y régulièrement.
Le jour J, cependant, le facteur stress est tel que le temps pour répondre à un dossier s’en trouve décuplé.
Ca ne sera pas comme au concours blanc ou tout le monde termine plus de 30 min avant la fin.
Cela ce jouera sur le fil. La dernière réponse cochée au dernier moment.
Je dis LA dernière réponse et non pas le dossier entier. Pour cela un seul remède, un œil sur la montre régulier. Au moins à la fin de chaque dossier.
Faites la moyenne grossière du temps qu’un dossier vous prend en cours d’épreuve.
Restez prudents. Nombreux sont ceux qui se sont fait piéger l’an dernier…

La fatigue:

Rester concentré une si longue période est éprouvant. Même pour de valeureux D4 comme vous. Et avec la fatigue, arrive la déconcentration, l’inattention et les erreurs.
Ne luttez pas. Vous fatiguerez.
Au lieu de chercher à rester focus en une fois, prenez de courtes pauses.
Décrochez et prenez de la hauteur. C’est particulièrement vrai pour les QI. Ne les validez pas. Faites les par blocs. Une fois le bloc fini, faites un break et videz vous l’esprit. Relisez vous avant de passer au suivant etc.

Je coche ou pas ?

Si tu ne sais pas ne coches pas.
Nous y reviendrons dans d’autres articles, mais vos chances de maximiser vos points est plus importante en cas de doute face à une question.

Apprenez vos forces et vos faiblesses.

Ou vous trompez vous dans le dossier?
Au début au moment du diagnostic ?
Au examens complémentaires ?
Les signes de gravité ?
Les traitements ?
La Physiopathologie ?
L’épidémiologie ?
Vos dossiers proviennent de Sides. Corrigez les quand vos réponses et le raisonnement qui vous y ont menés sont encore frais.Le classement. Ca n’est qu’une estimation.
Rien n’est joué. Les places se remontent comme se perdent. En attendant le verdict, ne vous laissez jamais abattre par un mauvais classement. A l’inverse, prennez vos réussites comme des encouragement.Bon courage à tous pour ce dernier concours blanc Parisien.

Pour nos amis de province, le combat est le même.

Courage

Vous êtes parfaits

Rando-ECNI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s