Faut il aller en stage ou à la BU ?

C’est une question qui se pose assez tôt, dès la D2, au début de notre externat.

On regarde autour de nous et deux profils se précisent: ceux qui vont en stage et ceux qui s’en échappent (…voir qui n’y vont jamais !) pour aller bosser leur cours a la BU.

Alors quelle est la bonne méthode ?

Tout d’abord soyons clair : L’externat demande des bases théoriques solides et celles-ci nécessitent un travail acharné sur ses collèges. De plus l’ECN est un concours sous forme de QCM qui nécessite un entrainement régulier à cet exercice. Et donc du temps.

Rapidement, il apparait donc que le stage est le principal obstacle a votre progression car chronophage, et la BU une terre promise pour réussir.

Et pourtant…

En se penchant sur les résultats au concours, les profils sont mélangés. Il y a eu ceux qui ont réussi en allant en stage, d’autre qui n’y sont jamais allés. De l’autre coté on retrouve certains qui n’ont jamais vu un malade et qui se sont plantés et d’autres qui n’ont pas assez travaillé leurs bouquins et qui ont trébuché.

Super…Mais alors on fait quoi ?

La grande problématique, c’est l’optimisation de son temps et cibler les compétences à acquérir.

Dans nos livres, on nous apprend la médecine théorique. En stage, on nous apprend à être médecin. A la fin de la D4, il faut les deux pour réussir.

Le stage est l’occasion de se confronter à des vrais malades, de mettre en application l’item que l’on a revu la semaine passé, d’identifier les points importants de la prise en charge de telle ou telle pathologie.

C’est l’occasion de douter, d’oublier parfois des choses et de se faire reprendre. On ne les oublies plus après croyez moi.

C’est l’occasion de poser des questions à ses chefs et à ses internes, de leur demander des cours, ou de réfléchir sur des cas.

On est tous capable d’apprendre bêtement par cœur les pages de nos collèges surlignés. Mais ce faisant, chacun organise sa pensée et sa manière de percevoir l’item d’une façon qui lui est propre, intuitive, mais qui n’est pas forcément la plus adaptée. Quand un soignant plus expérimenté vous fait réfléchir sur vos cours, il essaye de vous transmettre un raisonnement qui structurera plus efficacement votre pensée pour vous permettre de faire face a la situation de manière efficace la prochaine fois que vous la rencontrerez.

Tirez le maximum de vos stages en D2 et en D3. Même si cela signifie finir un peu plus tard que les autres. D’ici la fin de l’externat ce sera payant. Et vous facilitera grandement votre internat.

En revanche si vous ne faites que tenir les murs, faire du brancardage et du secrétariat, que vous ne voyez pas un malade alors même que vous avez demandé à vos chefs et vos internes de vous apprendre des choses ; partez sans regrets. Vous êtes la pour apprendre votre métier, pas pour faire celui des autres au dépend de votre réussite.

Bon courage à tous,

Ne lachez rien,

Vous êtes parfaits.

Rando-ECNI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s